A lire
Accueil > Témoignages > La hijra, une question de confiance en Allah
Votre publicité ici
temognage-confiance-en-allah

La hijra, une question de confiance en Allah

As salam aleykounna wa rahmatoullahi wa barakatouh mes soeurs kayfa haloukounna ?

Bien avant ma hijra, j’ai fait une promesse à Allah Azzawajel, cette promesse fut la suivante:

Allah, si tu me facilites et me donnes réussite dans ma hijra, 1 an après in sha Allah, je posterais un témoignage auprès de mes frères et sœurs sur ma hijra, afin de les encourager, les motiver et les renforcer dans l’énorme adoration qu’est la hijra, et leur montrer qu’Allah Soubahna wa ta’ala m’a faciliter et facilite toute adoration faite sincèrement pour lui et avec une grande confiance en son Seigneur.

Tout engagement devant Allah Azzawajel se doit d’être respecté, je vous envoie donc mon témoignage.

Pour commencer, j’ai fait hijra toute seule. Oui, oui Al hamdoulillah, une sœur toute seule de France, sans la langue arabe, avec peu de connaissance du pays, sans connaissance sur place, hormis des sœurs ayant elles aussi fait hijra. Déjà, vous devez vous dire, mais comment, elle n’a pas eu peur, angoissé, stressé… Tous les musulmans et musulmanes de France me disaient c’est dur oukhty la hijra seule, ne fait pas n’importe quoi, attend qu’Allah Azzawajel te facilite d’une autre manière, ce n’est pas facile tu sais, de même la page hijra conseil se met aussi à me dire dans votre cas, la hijra n’est pas une obligation vous savez…

Mais NON, j’étais déterminée et ferme à faire cette adoration pour Allah Soubahna wa ta’ala, et les ondes négatives autour, de la part de mes frères et sœurs, ne m’ont jamais atteint. Al hamdoulillah, par la grâce et miséricorde d’Allah Azzawajel, car Allah avait mis dans mon cœur, une grande confiance en Lui, et je savais avec certitude et sans doute à 1000%, qu’Allah Soubahna wa ta’ala allait me faciliter, et qu’Allah Azzawajel ne laisse tomber aucune de ses créatures. Je voulais être plus forte que ces ondes sataniques; pour Allah Azzawajel, car Allah est le Tout Puissant, le Seul, l’unique.

Pendant 6 mois environ avant ma hijra, j’économisais le maximum que je pouvais avec mon travail, afin d’avoir de quoi me payer un petit loyer et ma subsistance au moins pour 6 mois, 1an, et après…..At tawakkul Allah je savais qu’Allah Azzawajel allait être avec moi. Comment Allah Azzawajel ne nous faciliterait pas la hijra et ne nous aiderait pas en terre muslim, alors qu’Allah nous a déjà ouvert toutes les portes en terre de Mécréance, mais non, je me disais, si Allah t’a facilité en terre de mécréance, Il t’aidera encore plus et même davantage en terre muslim bi idhni llah in sha Allah.

2 mois avant ma hijra, aie aie, première épreuve, mes économies diminuent de jour en jour, j’étais passé de 3000 euros à 2000 euros, mais ceci Al hamdoulillah, n’a pas enlevé la détermination pour la hijra, je me disais kheyr, est-ce l’argent qui va te donner la réussite dans la hijra ou uniquement Allah ? NON, stop la peur, au contraire, si tu penses que c’est l’argent la cause et la réussite de la hijra, c’est là qu’Allah va t’éprouver et tu peux échouer, alors que même avec peu d’argent, si tu sais que c’est le Seigneur de l’univers qui va te faciliter alors go et at tawakkul Allah. En effet, il y a des frères et sœurs qui sont partis avec beaucoup d’économies pour hijra et ont échoué, retour en France, comme il y a des témoignages de frères et sœurs partis avec rien ou très peu d’argent, at tawakkul Allah et qui ont réussi. Soubahna Allah al hamdoulillah. Tout dépend où tu places ta confiance, l’argent ou Allah Azzawajel ?

Bref, 18 août 2016, c’est le grand jour, un des plus beaux jours de ma vie, après qu’Allah m’avait guidé à l’islam. J’ai tant attendu ce jour avec impatience, excitation, et une grande joie. Départ le matin TGV Rennes 👉 Paris Montparnasse. Paris Montparnasse 👉 Car air France (avec tous les valises et seule, le métro jusqu’à l’aéroport, difficile). Car Air France 👉 Aéroport Orly Sud avion MAROC. Allahu akbar, Allahu akbar, la ilaha illa Allah, je me rappellerais toujours du moment où je suis montée dans le car, je ne sais pas, soubahna Allah, d’un coup j’ai ressenti une joie et une douceur dans mon cœur, jamais eu depuis ma guidance à l’islam. J’étais heureuse, je me disais, ça y’est, ça y’est, au-revoir la France, départ définitive hijra et je savais qu’Allah me regardait et savait ce que je faisais et j’étais donc toute excitée, quand je me suis dis, Allah me voit faire hijra pour Lui, wouaaah ma sha Allah.

J’avais prévu ma hijra sur Temara au Maroc, dû au fait de nombreux témoignages, que dans cette ville, il y avait beaucoup de sœurs et frères salafis, centre Islah école salafi, dar Al hadith, et 2 autres écoles salafis encore qui viennent d’ouvrir sur Temara…. Et en effet, j’ai trouvé la Salafiya très présente sur Temara et j’étais la femme la plus heureuse au monde quand je voyais pleins de sœurs en sittar, niqab, bien dans le din. Le début de ma hijra (comme la quasi totalité de nos frères et sœurs mouhajirouns) fut difficile, épreuve sur épreuve, sans compter les débuts difficiles pour changer toutes tes habitudes de France, niveau cuisine et exigences, appartement (pas de douche, douche toilette turc, cuisine marocaine, sans mes amours de céréales, chocolat, Nutella, ketchup et mayonnaise de France….)….

Arrivée sur Temara j’étais toute contente ma sha Allah, j’avais trouvé une colocation avec une sœur Salafiya. Je me suis dis:  » oui Al hamdoulillah je ne serais pas toute seule et elle va pouvoir m’aider niveau langue et sorties pour les courses », et hop première épreuve, au bout de 2 mois la sœur me dit qu’elle ne veut plus de colocataire et que je dois partir de chez elle au plus vite. J’étais effondrée, je me disais, wouaaah super la sœur Salafiya qui n’aide pas ses sœurs mouhajirouns et te dit salam aleykoum débrouille toi. N’ayant que peu de connaissance sur place, aie comment me trouver un appartement toute seule, sans la langue arabe et personne pour m’aider. Et surtout, est-ce qu’au niveau financier, je vais réussir à tenir, car j’avais économisé pour une colocation, et je commençais à avoir peur. Al hamdoulillah, Allah Azzawajel était là encore avec moi ma sha Allah, et Il ne m’a pas laissée.

Peu de temps après une gentille sœur marocaine, ayant la langue, me propose un petit studio pas trop cher et non loin de où j’étais avec la sœur pour ne pas être perdue et là je me suis dit Allahu akbar, Allahu akbar, mon Seigneur Allah Azzawajel je savais que jamais Tu n’allais me laisser al hamdoulillah.

5 mois après être arrivée dans mon studio, la peur revient, mes économies diminuaient et je n’avais toujours pas trouvé de travail ou encore une autre solution pour ma subsistance. Il est vrai qu’avec le sittar ou le niqab difficile de trouver un travail au Maroc, personne n’acceptait, pas même les centres d’appels. Ils m’ont dit le sittar ou voile sur le visage c’est non. Aie aie, comment vais-je faire ? Je me suis dit « kheyr, mon rêve à toujours été de me marier au Maroc avec un frère du Maroc, Marocain pur, Salafi, bien dans le din…. Alors essayons cette porte. » Quelques mouqabalas passent sans succès, après salat Istikhara mon cœur ne voulait pas tel ou tel frère, puis quand la peur fut de nouveau revenue, que côté zawaj cela ne marchait pas non plus; dring dring, le téléphone sonne, une sœur me dit « Oukhty un frère salafi est très intéressé pour toi, il m’a dit qu’il va t’aider dans tout, papiers, hijra, c’est un marocain comme tu veux, bien dans le din etc… » Et la mon cœur me dit « C’est Lui », sans même avoir fait salat Istikhara, car étant de nature très timide et pudique, j’ai toujours voulu que ce soit un frère qui vient me demander en mariage et faire le premier pas et non moi, car c’est très difficile pour une sœur avec sa pudeur.

Le jour de la mouqabala arrive, et dès le premier regard, mon regard fond sur lui, mais surtout je le trouvais très sérieux et adulte dans la mouqabala. Le seul qui m’a expliqué que pour te marier et vivre tranquille au Maroc, il te faut tel papier, tel papier… Je voyais qu’il était très gentil et voulait vraiment m’aider et était sérieux pour un Zawaj et….Al hamdoulillah, nous nous sommes mariés le 12 mars 2017, date de notre walima. Allahu akbar, Allah Soubahna wa ta’ala m’avait facilité le zawaj avec ma subsistance et comment rester vivre au Maroc (le zawaj avec un marocain fait que tu peux rester sur le territoire marocain comme tu veux ma sha Allah). Allah Soubahna wa ta’ala m’avait donc facilité de garder mon sittar et ne pas être obligée de l’enlever pour travailler.

Allahu akbar, après chaque peur et angoisse de la hijra, vous voyez qu’Allah Azzawajel, par la suite, nous ouvre toutes les portes et des portes meilleures que celles qui ont été fermées dans sa sagesse. En effet, si j’étais restée avec ma colocatrice ou que j’avais eu un travail, je n’aurais pas rencontré mon mari actuel et surtout avoir la joie et le bonheur comme récompense ultime d’être bientôt une maman ma sha Allah. Allahoumma barik.

[Fin de mon témoignage hijra]

La morale : Gardez toujours une grande confiance en Allah Azzawajel dans votre hijra, dites vous avec certitude, qu’Allah ne vous laissera jamais tomber, même si des épreuves financiers ou autre arrivent. Si votre hijra a été sincèrement faite pour Allah, Il sera votre Soutien et vous ouvrira Ses portes inespérées, voires meilleures que ce qu’Il vous a fermées par sa sagesse et Sa grande miséricorde.

Votre publicité ici

A propos Oum Soulaiman

Oum Soulaiman
As Salam aleykoum. Je me nomme Oum soulaiman, cela fait quelques mois que je suis installé sur Marrakech. Marhaba bikoum fi bladkoum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Hijra au Maroc et recevez chaque mois les derniers articles de notre équipe.

Vous vous êtes abonnés à notre newsletter avec succès.