A lire
Accueil > Témoignages > Parce que ton histoire m’a touché…
Votre publicité ici
Couple et hijra

Parce que ton histoire m’a touché…

Parce que ton histoire m’a touché, parce-que ta force et ton courage m’ont ému , parce que chaque Hijra est une histoire. Parce-que tu es ma sœur fileh et que ce texte est pour toi..

Certains passages sont fictives et d’autres issues de l’histoire de cette sœur . Les émotions sont les miennes.


8h20 : « Ça y est, ma décision est prise. Je quitte la France. »

Voilà les mots qui résonnaient dans ma tête lorsque je me suis réveillée ce matin de 8 avril.
Excitée, angoissée, heureuse, joyeuse.. autant d’adjectif pour un voyage sans retour Biyidnilleh : La Hijra. Stop je ne pouvais plus vivre dans cet environnement et encore moins y faire vivre mes 4 enfants.. Mes 4 enfants.. comment vais-je réussir toute seule ? Les insufflations sataniques commençaient à me souffler aux oreilles que c’était impossible. Comment vivre ? Comment manger ? Seule ? Une française au Maroc ? A3oudhou billehi mina cheytani rajim
Je vais y arriver . Par la grâce d’Allah je men suis toujours sorti.. et ô combien fut longues mes batailles.

9h55 : Réunion au Salon

« Les enfants, on se réunit il faut que l’on discute » leur dis-je d’un ton serein .
«Qu’est ce qu’il y a oumi ? » me dit Tesslim
« Assieds-toi ma chérie. Vous souvenez-vous de la hijra du prophète aleyhi salat wa salam ? »
« Ouiiii » me répondent-ils en cœur.
« Maintenant , ce voyage c’est à nous de le faire » leur dis-je la voix tremblotante d’émotion.
« Ah bon oumi ? On va vivre à Médine ?? » me demanda soudainement Ryan
« Mais non Ibni, nous allons vivre au Maroc ! »
« Youpiiii » sautèrent de joie les enfants « On va vivre en vacance ! »

Je regardais mes enfants avec tant d’amour et d’humilité. Allah sobhanouh m’avait facilité ! L’innoncence et la candeur des enfants ne leurs donnent aucune once de doute ou d’onde négatif. Changer de vie ne leur fait pas peur.

17h33 : Invocation

« ô Mon Seigneur, toi qui facilite et qui ouvre les portes, Facilite moi pour cette adoration, il n’y a que Toi qui peut me sauver et sans Toi je ne suis rien. Ô Mon seigneur, Le Seigneur des Mondes, qui m ‘a permise d’être musulmane, facilite mon cœur et ne me fait pas dévier après m’avoir guidé, apaise moi, apaise mes angoisses mes peurs et mes tristesses (…) »

Ce vendredi était un vendredi spécial. J’avais tant besoin de me confier m’isoler et surtout invoquer Le Très Haut. J’ai ressentit une sérénité tout autre que j’aurai pu ressentir auparavant.. plus douce et réconfortante. Ô combien les supplications sont un délice pour les cœurs..
Je me lève pour vaquer à mes occupations et hop ! Une notification sur mon portable (il faut absolument que je quitte ces applications ils mangent ma vie!!)

« Hisni muslim : Hadith du jour : « Les Muhajirounes auront des minbars en or sur lesquels ils vont s’asseoir le jour de la résurrection, ils seront préservés de la peur grandiose qui aura lieu ce jour là » -Hadith authentifié par cheikh Albani fi silsila sahia 3584-
Prosternation de remerciement « Je te remercie mon Seigneur de me donner ces signes, qui me donne plus de force et de courage. » dis-je à voix haute.
Il ne faut pas attendre les signes il faut faire les causes et agir ! C’est ce que j’ai compris. « Allé je me hâte à la tache ! Il faut maintenant tout vendre… »

Juin : Dernière ligne droite

Après quelques annonces sur facebook , pour dire que je vendais mes biens pour émigrer, j’ai eu de la part des sœurs que je connais ou non d’ailleurs un élan de générosité sans précédent.
J’avais déjà pris mes billets pour le bateau (eh oui ! J’allais voyager avec mes 4 enfants en voiture!) Il ne me restait que 4 jours avant le départ et il me manquait 800 e pour assurer le loyer d’un an..
Une sœur sur place m’avait trouvé un appartement a 150 e le mois et si je payais un an complet cela me revenait à 120e.
Mais malgré toutes les ventes effectuées il manquait tout de même 800e..
« Ya Allah facilite moi.. Je ne me plains qu’à toi, je n’aime pas la pitié de l’homme, secours moi Mon Seigneur, ce voyage n’est que pour Toi.. »

J-1 :

Le stress, il me manquait les 800e.
J’étais résignée à trouver autre chose sur place, tan-pis et de toute façon j’étais persuadé du fond de mes entrailles que j’allais être facilitée.
Comment ne le serais-je pas ? J’ai toute ma vie été facilité dans un pays ou l’on parjure l’islam jour et nuit, je quitte tout pour l’amour de mon seigneur ; amies, famille, travail, avenir stable pour ma fille handicapé.. vers un pays musulman, comment mon seigneur me délaisserai ? Quelle mauvaise opinion de Celui qui donne la Subsistance .

Driiing Driiing !
Le téléphone chassa les idées de ma tête. Je ne reconnus pas le numéro.

« Allo ? » répondis-je.
« Oui Salam Aleykoum, excusez moi de vous déranger , j’appelle car je serais intéressée par vos produits bébé , puis je venir svp en acheter quelques-un ? » dit une voix féminine qui m’était étrangère au bout du fil.
« wa aleyki salam, bien sur pas de problème je n’ai plus beaucoup de chose mais on ne sait jamais , je vous envoie l’adresse, à tout à l’heure inchaallah » puis je raccrochais.
Quelques heures à peines on frappa a la porte. J’accueillis la sœur pour lui montrer ce que j’avais. En vrai, je voulais juste me débarrasser de ce que j’avais , je n’avais plus beaucoup de temps et à vrai dire, la sœur était tellement gentille…

« Ma sœur, tu sais quoi prends ça , ça et puis ça aussi ! Je te les offre. Je veux que tu invoques Allah en ma faveur en contre partie » lui dis-je en riant

« jazakillaho kheyran, c’est très gentil de ta part ! Je dois m’en aller, encore merci. » me dit-elle avec timidité « Qu’Allah Azawajal te facilite et surtout t’accorde la constance, ce n’est pas facile accroche toi .. »

J’écoutais ses conseils avec tellement de concentration, c’est comme si j’imprégnais ce qu’elle me disait, je ne la connaissais pas du tout mais elle m’était si familière…

« Allé je t’embrasse ma chère soeur ».

Elle me serra chaleureusement pendant quelques secondes, et me glissa une enveloppe dans ma poche de peignoir.

« Baarakallahofiki il ne fallait pas, je te donne ça de bon cœur .. » lui dis-je génée.

« Non prends, ceci provient d’Allah.. salam aleyki ».

Je me mis a genou pour invoquer Allah:

El Hamdoulillah El Hamdoullillah El Hamdoulillah Tu es certes Le meilleur des pourvoyeurs

Je m’assis sur la chaise ouvrit l’enveloppe, et sorti les liasses de billets qui s’y trouvaient. Je n’arrivais pas à en croire mes yeux. Mais qui était cette femme Allahou akbar.. Mes yeux se remplirent de larmes , mon cœur battait de plus en plus fort.. Je me mis a compter les billets
« 20,50, 150,300, 500, 600 ,700 ,800…. » Non ce n’est pas possible
Gloire a Allah ! Gloire à Allah ! Je repris les billets je recomptais, une fois deux fois 10 fois !
Ce n’était pas possible… comment était-ce possible ? Ce n’était pas 700 ou 900 mais bien 800E dont j’avais besoin. Je n’en avais parler à personne. Allah est Le Plus Grand ! Quel miséricorde.
Je me prosternais en toute humilité, et j’éclatais en sanglot en remerciant mon seigneur des grâces qu’ils m’octroient chaque jour.

Arrivé :

Allahou akbar, Allahou Akbar… La illaha illah Llah.

Oujda, connu pour ces indénombrables mosquées , j’entends l’appel à la prière retentir dans différents endroits . Des frissons me traversent tout le corps . Je répète El hamdoulillah .

Enfin enfin enfin … nous sommes enfin arrivés, je pose mes affaires et suis accueillit par les sœurs déjà sur place, mes enfants jouent avec leurs enfants, quel bienfait d’Allah !

Demain mes enfants iront au dar hadith du quartier , demain je ferai les courses , demain je rangerai mes affaires , demain commence ma nouvelle vie  Mais pour l’instant je profite avec mes sœurs Filleh autour d’un bon thé marocain et de bon ka’k marocain. Ma’a salama

S. Uum Noham
Votre publicité ici

A propos Oum Soulaiman

Oum Soulaiman
As Salam aleykoum. Je me nomme Oum soulaiman, cela fait quelques mois que je suis installé sur Marrakech. Marhaba bikoum fi bladkoum !

Un commentaire

  1. Assalam aleykoum. Belle histoire. Mais je suis très déçue que l’histoire soit en partie fictive . Les histoires vraies sont celles qui font réellement office de rappel et nous motive . C est pour cela que je visite régulièrement votre site. Qu’ Allah vous recompense. N y voyez aucun jugement de ma part je suis une ignorante en religion. Mais cela est il permis de mêler la fiction à la réalité ? Et si oui pouvez vous renseigner les parties qui sont fictives s il vous plait. Par un code couleur par exemple. J’aimerais savoir si l enveloppe contenant exactement la somme nécessaire était une vraie information. BarakAllahoufikoum. Qu’Allah vous facilite . Ne publiez pas mon commentaire sil risque de faire fitna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez-vous dès maintenant aux infos de Hijra au Maroc et recevez chaque mois les derniers articles de notre équipe.

Vous vous êtes abonnés à notre newsletter avec succès.